Nouveau CAP Fleuriste

Le nouveau référentiel entrera en application à la rentrée 2018 pour une première session d'examens en juin 2020.

Le Ministère de l'Éducation Nationale et la Fédération Française des Artisans Fleuristes (F.F.A.F.) présentaient le nouveau référentiel du CAP Fleuriste le 20 mars 2018 lors d'une journée d'information nationale. Plus de 130 acteurs de la formation initiale Fleuriste, professeurs et responsables pédagogiques, d'établissements ou d'académies, se sont réunis dans l'auditorium aimablement mis à disposition par le Lycée Paul Bert, Paris 14.

Cette réunion, inédite depuis les dernières révisions de 2000 et 2004, a permis de commenter les nouveautés du référentiel CAP Fleuriste, les attentes pédagogiques et les applications pour l'évaluation des examens. Il a aussi permis de comprendre le rôle et l'action essentielle de chaque instance, de trouver une transversalité entre ellespour avoir la même finalité avec les mêmes bases et un équilibre à l'échelon national.

La Commission Formation initiale de la F.FA.F. avait engagée dès 2014 une consultation de plus de 13 écoles et centres de formation répartis sur le territoire et des représentants d'entreprises fleuristes. Après un rapport d'opportunité présenté à l'Éducation Nationale, s'en sont suivies 15 séances de travail. Puis, dans le cadre des travaux de la 15ème commission professionnelle consultative « Commercialisation et distribution » conduits par la DEGESSCO, un groupe de travail paritaire, constitué de professionnels, d'inspecteurs, de professeurs et de formateurs, s'est réuni régulièrement pour rénover ce diplôme important afin de préparer de futurs professionnels à un métier exigeant et en évolution. Les principaux constats étaient les suivants :

  • Une moindre employabilité des diplômés.
  • Nouvelles attentes académiques, des élèves et des employeurs.
  • Besoin de simplification et de cohérence, d'une grille de notation, d'une nouvelle répartition des horaires par matières.
  • Acquérir Conserver les gestes techniques et le savoir-faire de la profession.

L'esprit du nouveau CAP Fleuriste

Avec l‘intention de bien positionner le CAP sur 2 ans, notamment par rapport au BP, les activités ont été rééquilibrées entre préparation, confection et vente et avec la volonté de s'adapter aux évolutions du métier dans une logique de blocs de compétences, conformément à la loi sur la formation professionnelle du 5 mars 2014. Pour simplifier, désormais les compétences professionnelles utiles à l'exercice des activités du métier sont identifiées en premier avant les savoirs fondamentaux et les savoirs associés.

Dans cet esprit, chaque pôle va construire des situations professionnelles claires (réelles ou non) en lien avec le métier de fleuriste pour bien en faire apparaître les objectifs visés et les compétences à développer et à évaluer.